Les thérapies cognitives et comportementales

 

Elles ont en commun un support théorique : la démarche scientifique expérimentale et les troubles de l’apprentissage.

 

Cette approche envisage le symptôme comme une réponse apprise face aux évènements de la vie par conditionnement et/ou imitation.  Ainsi, nos comportements, nos schémas de pensées, sont issus de l’apprentissage et peuvent parfois nous faire souffrir ou être « inadaptés ».

 

Nous voyons dans un premier temps comment s’articule le symptôme, sa place dans la vie de la personne, son sens, puis le thérapeute va proposer au patient des exercices concrets, afin de "désapprendre" les comportements qui le font souffrir  pour en adopter de nouveaux.

 

Nous intervenons également sur les processus mentaux dits aussi processus cognitifs, conscients ou non, considérés comme à l'origine des émotions et de leurs désordres. 

Comme nous avons « appris » à penser et à nous comporter, nous pouvons apprendre à voir les choses autrement, élargir notre système de pensée et de croyance, changer notre perception des évènements et ainsi, modifier nos émotions et comportements qui nous font souffrir et nous empêche de vivre pleinement.

 

Ainsi le thérapeute explore avec le patient comment ses pensées, émotions et comportements sont imbriquées et créent parfois un cercle vicieux dans lequel  il est englué. Nous l’aidons peu à peu à sortir de ce cercle vicieux et à assouplir son système de référence. Cela demande une mobilisation et une implication active de la personne dans sa thérapie.  

 

  • Les TCC ont pour particularité de travailler avec le patient sur ses difficultés dans « l'ici et maintenant » même si nous faisons, bien entendu, des allers retours sur son histoire et son vécu.

 

  • Des « outils » thérapeutiques sont utilisés comme le contrôle respiratoire, la relaxation… afin d’aider au mieux la personne à trouver des ressources internes et stabiliser l’anxiété.